Atos lance une solution de cybersécurité en partenariat avec Radware pour contrer les attaques par déni de service (DDoS)


16 septembre 2015

Atos, un leader international dans les services numériques, a annoncé une solution pour contrer les attaques par déni de services basée sur le cloud (distributed denial of service attack ou DDoS). Ce nouveau service de Sécurité vient compléter l’offre de Services en Cybersécurité d’Atos.

Atos a travaillé en partenariat avec Radware pour offrir cette nouvelle solution qui permet de maintenir la disponibilité des services et des réseaux critiques, même contre les attaques sophistiquées et à grande échelle d’aujourd’hui.

Les attaques DDoS sont faciles à lancer et peuvent avoir des effets dévastateurs sur les entreprises, installant une guerre numérique asymétrique. Avec peu de financement et aucune expertise, les attaquants sont capables de perturber les opérations critiques de l’entreprise, entraîner une réduction du bénéfice d’exploitation et augmenter la frustration des consommateurs. Les consommateurs comme les clients, sont alors incapables d’effectuer des transactions en ligne, plaçant l’entreprise dans une situation de souffrance opérationnelle et économique.

Atos a constaté également une autre tendance en matière d’attaques DDoS, lorsqu’elles sont utilisées pour détourner l’attention des équipes sécurité des ressources normalement bien protégées, et permettant ainsi aux pirates informatiques de lancer en parallèle d’autres attaques ciblées  et ainsi d’atteindre les systèmes critiques et même de détourner des fonds.

Le Service Atos contre les attaques DDoS intègre plusieurs techniques de défense pour faire face aux multiples vecteurs d’attaque DDoS utilisés par les pirates. Ainsi le service Atos  s’appuie sur les appliances de réaction rapide de Radware, et également sur  le service Cloud d’anti-DDoS DefensePipe de Radware pour fournir une protection évolutive partout dans le monde contre les attaques DDoS, quelles soient localisées ou volumétriques.Ce service Atos est entièrement géré par les SOC Atos (Security Operation Center) mettant à disposition des clients, un service de surveillance 24/7 et une équipe à l’expertise pointue capable d’intervenir rapidement pour bloquer et atténuer les attaques DDoS ciblant les clients..

« Atos est fier de lancer cette nouvelle offre anti- DDoS en partenariat avec Radware », a déclaré Chris Moret, vice-président Cybersécurité chez Atos. «La nécessité de contrer les attaques DDoS n’a jamais été plus d’actualité. Grâce à la technologie et aux services cloud de Radware et à l’expertise d’Atos dans le domaine de la Sécurité, nous sommes armés pour aider nos clients à relever les défis de cyber sécurité et protéger leurs activités. La combinaison de ce service anti-DDoS avec d’autres services de sécurité d’Atos tels que la SIEM (Security Incident and Event Management) ou CSIRT (Cyber Security Incident Response Team), rend cette solution particulièrement attractives pour nos clients qui recherchent une gestion unifiée et centralisée de la sécurité».

«Le recours aux systèmes connectés tant par l’industrie que par le public a entrainé la modification du cyber-paysage avec la multiplication des menaces et l’augmentation des cyber-attaques telles que DDoS » a déclaré Carl Herberger, vice-président des solutions de sécurité pour Radware. « Ces attaques perturbatrices contre les entreprises provoquent une des tensions évitables sur les ressources et renforce la nécessité de solutions de sécurité robustes. Cette nouvelle solution de Radware et d’Atos peut permettre l’atténuation d’attaques de bout-en-bout pour aider à maintenir la continuité des opérations commerciales».

Les bénéfices du nouveau service Atos :

  • Maintenir les opérations commerciales et les flux de revenus
  • Repousser une grande variété d’attaques, y compris des attaques volumétriques à grande échelle
  • Maintenir l’intégrité de la marque et la fidélisation de la clientèle
  • Disponibilité mondiale
  • Accès à des équipes de DDoS spécialisées et professionnelles de la sécurité.