Atos installe un deuxième supercalculateur Bull à l’Institut fédéral allemand de génie hydraulique BAW


9 septembre 2015

Leur premier supercalculateur Bull est opérationnel depuis 2012

Bull, la marque Atos dédiée aux produits et logiciels de technologies, va fournir un deuxième cluster de calcul haute performance (High Performance Computing – HPC) à l’Institut fédéral allemand de génie hydraulique BAW (Bundesanstalt für Wasserbau). Suite à l’installation du premier système en 2012, l’agence fédérale a renouvelé sa confiance à Bull en commandant un nouveau cluster dédié aux simulations complexes. Le nouveau supercalculateur sera opérationnel en octobre ; le contrat inclut également des services de maintenance pendant cinq ans.

BAW intervient en support de l’administration fédérale responsable de la gestion des voies navigables et de la navigation (WSV), en lui donnant les moyens de s’assurer que tous ses équipements sont conformes tant aux exigences légales qu’aux exigences de sécurité. BAW utilise des supercalculateurs pour effectuer des calculs complexes, basés sur des modèles numériques bi- ou tridimensionnels, afin de simuler les écoulements d’eau et les procédés de transport dans les rivières et les canaux, ainsi que les flux autour des ouvrages d’art.

“Notre cluster HPC Bull existant a fait la preuve de toutes ses qualités au cours des trois années écoulées. Sa flexibilité, sa disponibilité et ses performances de calcul, ainsi que la qualité du support fourni par Bull, nous ont convaincus. Au cours du processus d’appel d’offres, Atos a à nouveau su nous faire la proposition la plus intéressante, avec une solution complète basée sur les technologies Bull, les logiciels de s+c et des services de support, le tout pour un rapport performance/prix exceptionnel. “ a déclaré le Professeur Christoph Heinzelmann, directeur de BAW.

“Nous sommes fiers que BAW ai retenu une solution complète de calcul haute performance d’Atos pour les simulations effectuées sur leur site de Karlsruhe “ a indiqué Winfried Holz, PDG d’Atos Allemagne. “Notre collaboration étroite depuis des années est la preuve de notre savoir-faire pour fournir aux instituts de recherche les plateformes sur mesure dont ils ont besoin.”

Le nouveau cluster bullx B520 se compose de cinq armoires, contenant un total de 250 nœuds de calcul, équipés de 5000 cœurs de calcul. Le cluster possède une puissance crête de 208 Tflops (208 Tflops = 208 * 1012 opérations en virgule flottante par seconde). C’est à peu près l’équivalent de 2000 de nos PC de bureau actuels.

Les utilisateurs auront accès à 600 téraoctets de stockage de données au travers d’un système de fichiers parallèle Lustre. Tout comme le cluster Bull existant, le nouveau supercalculateur sera géré par l’outil d’administration HPC scVENUS développé par la filiale d’Atos science + computing ag, un outil qui automatise l’installation et la distribution des logiciels, la planification des travaux et la gestion de configuration afin de simplifier considérablement l’administration du cluster. Le cluster est également doté d’une efficacité énergétique de haut niveau. La chaleur générée par les armoires refroidies par eau sera réutilisée pour chauffé les bâtiments de BAW, comme c’est déjà le cas pour le cluster Bull installé en 2012.

 

Agenda